Zach Mitlas, One to One

Structure : La Résidence

du 21 mai au 26 juin 2021

Horaires : les mercredis, vendredis, samedis de 14h à 18h, sauf jours fériés, et sur rendez-vous

Entrée libre et gratuite

Site internet de la Résidence
Site internet de Zach Mitlas

En parallèle de l’exposition de Zach Mitlas, venez découvrir les œuvres créées par les élèves de 5ème du collège Louis Pergaud, réalisées lors du projet fédérateur avec l’artiste en résidence. Elles seront exposées au Pôle culturel du 10 au 29 mai 2021 (ouverture les lundis et mercredis de 13h30 à 17h30 et les samedis de 9h à 12h).

Le projet de Zach Mitlas intitulé One to One à La Résidence aborde la notion de la distance inhérente à l’image.

Au début de son séjour, l’artiste a lancé un appel à images aux habitants de Dompierre-sur-Besbre.

Il a effectué des transformations variées de cette matière visuelle (désaturations numériques, agrandissements extrêmes, recadrages…), acte influencé par les échanges qu’il a pu avoir avec leurs auteurs.

Le choix du support a été important pour la peinture : papier, toile, plâtre…, de même pour sa qualité : lisse, froissé, friable, cassable… Ces choix font lien avec l’image et la matière tangible. En peinture Zach Mitlas utilise de l’œuf entier et des pointes de couleurs pour arriver à une palette mate et quasi sourde.

Le résultat est une exposition évolutive en trois parties où l’on trouve une constellation d’images en peinture, photographie, vidéo projection et installation. Le fil conducteur qui réunit ses interventions variées est la transition d’une image, d’une matière, d’un format, d’une posture à l’autre.

Zach Mitlas définit la conception de son travail comme ceci : « Aujourd’hui plus que jamais, les images se partagent comme des tentatives de liaisons, mais la distance est inévitable : entre nous, entre moi et ce qu’est l’image, entre l’image et la personne qui l’a produite, entre la personne et moi… Mon rapport avec l’image est une tentative pour créer un lien, pour traverser cette distance, même si c’est destiné à l’échec ».

La pratique de Zach Mitlas cherche à parcourir le temps et à en travailler soigneusement ces distances.