Yazid Oulab, Les outils de la peinture

Atelier de Yazid Oulab, Marseille, mai 2021 - copyright Yazid Oulab, photo Phlppe Petiot

Structure : Centre d’art contemporain de Saint-Restitut

du 13 juin au 22 août 2021

Inauguration : le 13 juin 2021
– à 10h30 : table ronde animée par Olivier Kaeppelin, écrivain, commissaire d’expositions, ex délégué aux arts plastiques, ex directeur de la fondation Maeght, en présence de l’artiste
– à 11h30 : vernissage

Horaires : du mercredi au dimanche, de 14h30 à 18h, et sur rendez-vous. En juillet et en août,  du mardi au dimanche de 10h30 à 12h et de 16h à 19 h. Il est conseillé de prendre rendez-vous pour les visites.

Entrée libre et gratuite

Blog du Centre d’art contemporain

Yazid Oulab vit et travaille à Marseille. S’appuyant sur ses deux cultures, algérienne et française, il a développé un langage personnel lui permettant de déployer dans son œuvre une pensée nourrie d’humanisme, de spiritualité et de sagesse. Avec ses peintures qui rappellent le tableau noir (sa mère était institutrice), Yazid Oulab s’inscrit dans la tradition de l’astronomie occidentale qui porte tout notre imaginaire commun, et, au lieu d’écrire, nous fait part en dessinant, de toutes ses préoccupations sur les origines du monde d’aujourd’hui.

Dans l’exposition de Saint-Restitut iI échafaude des projets, des idées, des objets autour des origines de la peinture : de l’arbre au pinceau, lien entre le monde agricole de son enfance, les outils de l’ouvrier agricole, la pioche, la pelle… et la découverte de l’histoire de l’art grâce aux magazines et aux livres qu’il repeint, les transformant en œuvre, avec le soutien de ses grands maîtres, Delacroix, Cézanne, Van Gogh… De Cézanne il a hérité d’une vision de la forme et d’une manière de modeler le monde selon le cylindre, la sphère et le cône. Il conçoit l’ensemble de son œuvre comme une réponse fondamentale de comprendre d’où viennent le choses. Il trouve intéressant de révéler l’essence du premier outil afin de condenser l’épaisseur de son histoire dans sa matière. Il y a chez Yazid Oulab la nécessité de
dessiner sa vie ou plutôt ce qui anime sa vie.

Seront également présentés à St Restitut, une œuvre en extérieur (à proximité de la mairie et de la pharmacie) Monolithe, référence au silex et à l’écriture cunéiforme qui avait été l’objet d’une exposition à St Restitut en 2009, ainsi qu’un Christ accroché de façon pérenne dans l’église de St Restitut depuis 2 ans.