Seth, Chinoiseries

Seth, the red piano, acrylique et spray aérosol sur toile, 162 x 114, 2019

Structure : Le VOG

du 19 mai au 17 juillet 2021

Horaires : du mercredi au samedi, de 14h à 19h

Entrée libre et gratuite

Site internet du VOG
Site internet de Seth

Cette exposition se tient dans le cadre du Street Art Fest 2021 organisé par le centre d’art SpaceJunk Grenoble. Seth proposera une fresque qu’il réalisera à deux pas du VOG.

Julien Malland, dit Seth, est né à Paris en 1972 et commence à s’exprimer sur les murs de sa ville au milieu des années 90. Son terrain de prédilection est alors le 20ème arrondissement où il se fait connaître dans le milieu graffiti en se spécialisant dans la réalisation de personnages.

Diplômé de l’École Nationale des Arts Décoratifs, il publie avec Gautier Bischoff en 2000 le livre Kapital, qui reste jusqu’à aujourd’hui le plus gros succès sur le graffiti français. Ils créent ensemble une maison d’édition consacrés aux artistes urbains, Wasted Talent en 2004.

Au cours de ses explorations artistiques, Seth a développé une peinture reconnaissable en travaillant souvent sur l’enfance. Sur le mur qu’il aborde comme une page blanche, Seth s’appuie sur l’imaginaire, individuel d’une part ou collectif – dieux locaux, mythes, contes. L’enfant devient porte­parole, messager de son questionnement. Il met en jeu son image d’innocence et place son personnage dans un contexte social, politique, géographique difficile. Une démarche souvent en double lecture jamais cynique qui parle du monde et de ses métamorphoses, une peinture urbaine engagée pour alerter et faire avancer.

Seth s’est rendu de nombreuses fois à Shanghai depuis une dizaine d’années. Il y explore la culture locale en s’imprégnant de son esprit traditionnel. Il peint sans autorisation sur les murs des derniers vieux quartiers du centre et nous livre une image de la Chine qui le poursuit depuis l’enfance.
Réalisées dans des ruelles quasiment vidées de leur population en vue de leur future destruction, ses créations représentent des enfants s’amusant avec des jouets emblématiques des années 70 et 80. Seth nous remémore un temps ou l’espace public ne représentait pas uniquement un lieu de passage mais aussi de
vie et de sociabilité.

Cette exposition rassemble photos, objets, peintures et sculptures, qui retracent ses passages à Shanghai. Elle se poursuit par une évocation de la culture des masques en Asie. Entre tradition et psychologie, chaque création convoque notre regard d’enfant et nous questionne sur notre désir de dissimulation ou de représentation.