Roland Cognet, Un étonnant souvenir

Structure : Angle art contemporain

du 10 juillet au 10 octobre 2021

Inauguration : le 10 juillet 2021

Entrée libre et gratuite

Horaires : du mercredi au samedi, de 16h à 19h. Jeudi, nocturne de 20h à 23h

Site internet d’Angle art contemporain
Site internet de Roland Cognet

Roland Cognet est sculpteur, professeur à l’École Supérieure d’Art de Clermont-Ferrand (ÉSACM), il vit et travaille en Auvergne. Il entame dès le début des années 80 une réflexion sur les matières, les formes et les quatre essences fondamentales : le minéral, le végétal, l’animal et l’humain, dans la droite lignée des artistes de la sculpture concrète français ou américains. Il poursuit depuis son travail de confrontation entre nature et sculpture. Même fidélité aux matériaux bruts, même respect intransigeant pour ces matières premières, qu’elles soient pauvres ou nobles, même sensualité sans mièvrerie dans son approche technique, même maîtrise du dessin, qu’il soit étude préalable ou oeuvre en soi.

« Chaque pièce, chaque série, innove dans sa méthode de travail, associant s’il le faut des modelages de matières indurées : ciment, plâtre, résine. La sculpture s’affirme alors posturale, fortifiant l’espace intérieur, se mesurant au paysage, indexant ses valeurs ou le glorifiant. Et si la chose est périssable comme le bois, l’artiste s’adresse à elle par le verbe du geste : caparaçonner, protéger, mouler, soutenir, peindre, prolonger, creuser, soigner, et cautériser même. Et si le défi semble impossible à relever, un portique tuteur va tirer la masse vers le haut. »

On retrouve également toujours dans l’oeuvre de Roland Cognet une fascination pour l’objet tel quel, sa présence immédiate, son irréfutabilité, sa pesanteur et sa distanciation nécessaire. Toute la poésie de Roland Cognet repose dans cet interstice là. Tête de singe, de gorille ou de cheval en bronze, où l’on devine dans le modelage chaque passage des doigts du sculpteur, perchée sur un piédestal tel un buste antique, tronc d’arbre en résine posé comme en apesanteur sur un billot de bois, if monumental dont la cime est en ciment. Jeu de socle ou d’échelle autant que de matériaux qui transposent la « copie » du réel en oeuvre d’art. Roland Cognet poursuit encore cette réflexion entre sculptures et dessins avec ses « bois gravés » : ces bas-reliefs contemporains sont des plaques de bois noircies, directement travaillées à la gouge. On retrouve ici la puissance des sculptures, la grande sûreté de son trait et la justesse de son dessin. Les thèmes emblématiques de l’oeuvre de Roland Cognet (Formes abstraites de bois sculpté, têtes de chevaux, singes et lions) sont ici retravaillés avec une technique inédite, donnant un nouveau souffle et instaurant un véritable lien entre son oeuvre sculptée et son oeuvre graphique.