Quadrosphère luxembourgeoise

Structure : Galerie Vrais Rêves

du 10 septembre au 30 octobre 2021

Vernissage : le 9 septembre 2021, de 17h à 21h

Artistes : Luc Ewen, Silvio Galassi, Jean-Luc Koenig, Michel Medinger

Horaires : du mercredi au samedi, de 15h à 19h

Entrée libre et gratuite

Site internet de la Galerie Vrais Rêves

« Nous connaissons ces artistes depuis de nombreuses années et nous avions envisagé de présenter, après le quarantième anniversaire de la galerie, leurs travaux en cours…Nous avons été contraints par la Covid-19 de remettre cette exposition à plus tard.

Nous pourrions parler de chacun de ces artistes mais ils sont si proches artistiquement les uns des autres que nous aborderons leurs démarches communes. Pour chacun d’eux les moyens mis en œuvres sont nombreux et diversifiés et l’on peut affirmer que leurs créations sont largement du domaine des arts plastiques et non strictement de la photographie. Aucun de ces artistes ne se considère comme pratiquant une photographie dite documentaire pourtant largement diffusé actuellement dans l’Art Contemporain. Leur réalité photographique n’étant pas un but impératif à atteindre, leurs Créations se nourrissent de mises en scène, d’interventions diverses – où peinture, dessin – y sont largement utilisées afin que
les natures dites « mortes » se transforment après enregistrement en natures pleines de vie. Les corps,
les animaux parfois apparaissant dans les photographies de Michel Medinger et de Jean-Luc Kœnig reprennent vie et l’on peut s’étonner de ces transformations où la vie et la mort cohabitent. Dans cette cohabitation l’humour, bien que noir parfois, est très manifestement présent dans ces différents travaux où les « vanités » s’enjolivent pour revivre, enfin, et s’en donner à coeur-joie.

Autres particularités dans les travaux de cette présentation la forme apparente des photographies. Curieusement deux artistes sur quatre, Silvio Galassi et Luc Ewen utilisent le cercle pour délimiter la form
apparente de leurs photographies. Nous sommes à Vrais Rêves très sensible à cette apparence et je peux affirmer qu’il est rare de trouver un tel rapport de 50 % d’artistes qui délaissent la forme rectangulaire multiple homothétique de l’image originale. Est-ce la volonté de zoomer, comme avec une longue-vue, pour nous rapprocher de leur sujet ? » […]
Raymond Viallon – Août 2021