MAISON DE LA TOUR - LE CUBE / AUVERGNE-RHÔNE-ALPES // DRÔME

Sophie Menuet, Lumières d'ombres

du 17 décembre 2020 au 7 février 2021

Horaires : du vendredi au dimanche, de 14h à 18h et les lundis et jeudis après-midi sur rendez-vous. Du fait des restrictions sanitaires, l'exposition est temporairement fermée. 

Entrée libre et gratuite

Structure : Maison de la Tour - Le Cube

Site internet de la Maison de la Tour
Site internet de Documents d'artistes PACA

Sophie Menuet vit à La Seyne-sur-Mer. Née en 1965 à Toulon, elle obtient une licence en arts plastiques à la Faculté d’Aix-en-Provence et un diplôme des Beaux-arts de Toulon.

À partir des années 1990, elle explore et utilise le textile comme matériau de création. Cette pratique est héritée d’un savoir-faire familial. Ses premiers vêtements/sculptures sont liés au rituel, les points de couture parcourant leur surface, se transforment en dessins brodés évocateurs de cartes, de territoires, en gardien de souvenirs de personnes inconnues. 

Depuis les années 2000, les sculptures ont quitté la référence corporelle. Les dimensions, les matériaux (plastique - zinc aluminium - objets, etc..) et leurs fonctions se sont multipliés pour nous donner à lire le corps sous une multitude de possibles. Distorsion, prothèses, fragments, carapaces traduisent les artifices d’un corps où l’homme et son simulacre robotique posent la question d’une société en devenir. 

En parallèle de ces sculptures et reliefs muraux, elle utilise différents médiums : la photographie pour des séries d’autoportraits, synthèse des deux approches précédentes, la vidéo pour des actions/performances où elle nous fait partager son vocabulaire gestuel avec ce qu’elle nomme ses matières mémoires. 

A partir de 2004, les objets portés deviennent sculptures. Les dimensions et les tailles, les matériaux sont multiples, les proportions se distendent. Le corps est représenté sous une forme fragmentaire. Le dessin est le complément naturel de sa pratique, aussi bien pour prendre ses notes et projets que pour le mettre en situation d’exposition.
Texte de Robert Franck, 2019