LA VILLA DU PARC - CENTRE D'ART CONTEMPORAIN / AUVERGNE-RHÔNE-ALPES // HAUTE-SAVOIE

Ludovic Sauvage, Corporate Poetry

du 8 février au 9 mai 2020

Vernissage : le 8 février 2020 à 18h

Horaires : du mardi au samedi, de 14h à 18h30

Entrée libre et gratuite

Structure : La Villa du Parc - Centre d'art contemporain - Véranda

Site internet de la Villa du Parc
Site internet de Ludovic Sauvage

La Villa du Parc présente également l'exposition TAFAA - The century of the snitch, de Chloé Delarue jusqu'au 9 mai 2020. 

La Villa du Parc est membre d'Altitudes - Réseau d'art contemporain en territoire alpin

Ludovic Sauvage pratique l’appropriation d’images aussi prometteuses que stéréotypées de paysages idylliques et de produits ou situations de rêve ayant circulé dans les mass medias au siècle dernier. Il éprouve leur résistance physique et rétinienne à l’heure de la dématérialisation numérique et de l’épuisement iconique des utopies. 

Souvent récupérées dans des magazines datés, ces images, vouées à la vie brève de l’usage publicitaire et requérant une consommation immédiate, sont sauvées de l’oubli par le geste de collecte qu’opère en iconographe Ludovic Sauvage. Dans ses installations, il offre aux images de nouvelles perspectives, en sondant leur épaisseur matérielle, et en intensifiant les réactions du support par différentes manipulations introspectives. Affiches découpées en lamelles, diapositives projetées jusqu’à l’épuisement du film, impressions sur miroirs rendant les images spectrales permettent de révéler la condition organique du matériau – fragilité, durabilité, évanescence, etc., au-delà des signes d’apparat de la représentation, mirage qui s’est en partie évanoui. Dans cet entre-deux où signifié et signifiant sont remis à plans égaux, ces images artificielles et mercantiles basculent dans l’onirisme et  l’ambivalence. Les dispositifs lumineux et sculpturaux qui les accueillent contribuent par leur étrangeté au décalage perceptif, et à la difficulté de se situer temporellement face à ces représentations.

Ludovic Sauvage présente dans la véranda de la Villa du Parc une nouvelle installation de plusieurs éléments, quatre petits modules noirs dans lesquels s’incorporent des détails d’images à la surface de miroirs noircis, composant une mystérieuse narration décorative. Intitulée Corporate Poetry, l’installation fait  subtilement écho aux particularités de cet espace d’accueil et de vitrine, ouvert sur l’extérieur et dont la vitre teintée filtre la lumière. 

Né en 1985 à Aix-en-Provence, Ludovic Sauvage vit et travaille à Paris. Diplômé de la Villa Arson, il développe une pratique centrée sur la nature même des images et les rapports qu’elles entretiennent avec l’espace et le temps. Sa dernière exposition personnelle, Daytime TV, s'est déroulée en mai 2019 au centre d'art Les Bains-Douches à Alençon. Il participe actuellement à l'exposition A Cultural Interpretation of Stone se déroulant en deux parties entre Paris et Lisbonne. Ludovic Sauvage est représenté par la Galerie Valeria Cetraro, Paris.

Ludovic Sauvage, Stream, 2019, dans Daytime TV aux Bains Douches