MOLY-SABATA / FONDATION ALBERT GLEIZES / AUVERGNE-RHÔNE-ALPES // ISÈRE

Aux foyers

du 19 septembre au 1er novembre 2020

avec Victor Alarçon, Sylvie Auvray, Héloïse Bariol, Bernard, Pauline Bonnet, Léa Brodiez,Ève Chabanon, Aguilberte Dalban, Anne Dangar, Jean-Jacques Dubernard, Clément Garcia,Marianne Marić, Nitsa Meletopoulos, Flora Moscovici, Étienne Noëlet Octave Rimbert-Rivière

Vernissage : les 19 et 20 septembre 2020, de 10h à 18h, dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine et du Matrimoine 2020

Commissaire d'exposition : Joël Riff

Horaires : du jeudi au dimanche, de 14h à 18h 

Entrée libre et gratuite

Structure : Moly-Sabata / Fondation Albert Gleizes

Site internet de Moly-Sabata

ADAGP Société des Auteurs dans les Arts graphiques et plastiques, le Centre Wallonie-Bruxelles (Paris), Wallonie-Bruxelles International, De Baecque & Associés et le Musée Gallo-Romain de Saint-Romain-en-Gal sont partenaires de l’exposition.

L’équipe de Moly-Sabata remercie les artistes, les potier·e·s, les archéologues et la Galerie Duvert (Crest) pour leur confiance ainsi que Julia Borderie & Éloïse Le Gallo et Jean-Baptiste Bernadet pour leurs fours.

"Lumière et chaleur sont les rudiments de tout point d'accueil, et c'est depuis l'âtre que leur réconfort rayonne. Moly-Sabata est depuis 1927 un lieu d'hospitalité. Sa mission s'est progressivement combinée à plusieurs moyens de cuisson qui alimentent l'histoire et l'actualité de l'endroit en matière de terre cuite. Aux foyers embrasse la polysémie conviviale d'un titre teinté d'ardeur, depuis les faveurs du logis jusqu'aux mystères de la combustion.

Trois fours équipent aujourd'hui Moly-Sabata. Le premier a été construit pour Anne Dangar en 1947. Le deuxième a été installé par Jean-Baptiste Bernadet en 2014. Le troisième a été creusé par Julia Borderie & Éloïse Le Gallo début 2020. Respectivement traditionnelle, électrique ou d'inspiration gallo-romaine, ces ressources à demeure seront activées selon un calendrier permettant au public d'assister à leur utilisation. Ainsi un temps de rencontres auprès des flammes augmentera l'expérience de l'espace de présentation.

Délibérément pluriel, Aux foyers revendique la possibilité d'adresses multiples, la liberté de se sentir chez soi partout, ainsi que le respect de la diversité face à l'injonction normative d'un bercail définitif. Au siège unique, privilégions avec notre triade flamboyante, des moments de convergences. Le projet célèbre ces familles que l'on choisit, ces individus ayant décidé de partager un même toit, optant pour inventer leur propre asile plutôt que de le subir. De la haute-couture qui s'organise en maisons, aux houses de la culture queer, des personnalités trouvent bien au-delà de la définition du ménage, une source commune.

Dans trois salles de l'habitation, Aux foyers témoignera de cette période de rassemblement et de production développée sur cinq mois de juin à octobre 2020, selon un format assurément évolutif. Les pièces acquises partiront avec leurs propriétaires tandis que de nouvelles réalisations sortiront des fours à quelques pas de là. L'accrochage se concentrera sur de la céramique utilitaire, réveillant les habitudes du village à acheter sa vaisselle à Moly-Sabata du temps d'Anne Dangar. L'ensemble des éléments exposés sera à vendre au profit des artistes sollicité·e·s. De quoi conjuguer au nécessaire soutien matériel de notre communauté, le plaisir simple de se réunir autour du feu."
Joël Riff, commissaire de l'exposition

Studio Superscript², visuel de communication, commande graphique, 2020