MAISON DE LA TOUR - LE CUBE / AUVERGNE-RHÔNE-ALPES // DRÔME

3D • 3 Terres

du 4 septembre au 1er novembre 2020

Jacinthe Leclerc, céramiste (Poët Laval), Chloé Peytermann, céramiste (Dieulefit), Julia Huteau, céramiste (Poët Laval), Elodie Maire, céramiste (Poët Laval), Gabrielle Conilh de Beyssac, artiste plasticienne (Pont-de-Barret), Damise Brault, céramiste (Dieulefit), Sarah Clotuche, céramiste (Poët Laval), Nitsa MELETOPOULOS, stagiaire maison de la céramique (Dieulefit), Juliette VIEBAN , stagiaire maison de la céramique (Dieulefit), Bastien Joussaume, Atelier Chroma, plasticien (Saou), Marie-France Guarneri, céramiste (Eurre), Dany Gilles, designer céramiste (Eurre), Djamila Hanafi, plasticienne (Eurre), Vincent Tournebize, sculpteur (Le grand Serre), Nicolas Kuczma, Poterie du Donjon (Crest), Aude Lavenant, photographe –plasticienne

Vernissage : le 4 septembre 2020, de 14h à 18h (Pas de vernissage traditionnel en raison du COVID)

Horaires : du vendredi au dimanche, de 14h à 18h. Sur rendez-vous lundi et jeudi après-midi. 

Entrée libre et gratuite

Structure : Maison de la Tour - Le Cube

Site internet de la Maison de la Tour

Cette exposition a été produite par la Communauté de Communes du Val de Drôme en Biovallée, le commissariat a été assuré par le 8 Fablab et la scénographie par NODA Design.

3D • 3 TERRES est un projet collaboratif animé par le 8 Fablab Drôme et Cap Rural autour d’une trentaine de partenaires. Son objectif est d’interroger l’évolution de la céramique et l’arrivée des nouvelles technologies dans le champ des métiers d’art, ainsi que leur impact sur le développement local en milieu rural.

L'imprimante céramique utilisée dans le cadre de ce projet, est unique en Europe. Non carénée, elle permet également des interventions manuelles en cours d’impression.

Le projet 3D • 3 TERRES propose d’expérimenter concrètement l’usage de cette imprimante 3D avec des professionnels de la céramique : potiers, artistes, plasticiens, designers, tous de la Drôme et travaillant la matière terre. Ils ont participé de novembre 2018 à février 2019 à une formation-expérimentation. À son issue, chacun a été invité à produire une ou plusieurs créations pour alimenter une exposition collective reçue aujourd’hui à La Maison de la Tour.