Marine Joatton, Je me lève avant les fleurs

Marine Joatton, Dans mon cœur, 2020, acrylique sur toile

Structure : Galerie Françoise Besson

du 22 mai au 7 août 2021

Inauguration : le 22 mai 2021, à partir de 14h (sur inscription)

Horaires : du mercredi au samedi, de 14h30 à 19h, et tous les jours sur rendez-vous

Entrée libre et gratuite

Site internet de la Galerie Françoise Besson
Site internet de Marine Joatton

Trois ans après l’échappée des songes, nous sommes heureuses d’inaugurer cette deuxième exposition personnelle de Marine Joatton, Je me lève avant les fleurs qui présentera un grand
choix de peintures sur toile et de dessins, gouaches, fusains.

Je me lève avant les fleurs,
C’est l’avènement de la poésie, le jaillissement de la couleur et le sacre de la peinture. C’est la célébration du vivant et de l’incarné. Le dépassement et l’ouverture à la chair du monde après le confinement et l’intériorité imposée.

On se lève avant les fleurs,
Oui, nous sommes vivants, on célèbre la vie tout simplement, et le printemps aussi. La nature est l’unité d’un tout et indivisible.

Je me lève avant les fleurs,
C’est les souvenirs des périodes de l’enfance, ponctuées par les carnavals, les déguisements, les lieux chéris de notre enfance. Des poupons qui prennent vie et se rendent au gala. On danse, on rit, on se roule dans l’herbe, on sort nos robes fleuries, on célèbre la noce, on déballe nos déguisements aux couleurs éclatantes de la vie.

Je me lève avant les fleurs,
C’est traduire l’intuition, dans l’air ou dans l’esprit, d’un arrière pays, d’une grandeur où le paysage exulte son motif par les fleurs !
C’est cette capacité presque magique de la peinture à faire vivre un visage, un portrait, un regard qui, à notre rencontre, double le regard du tableau et fait miroir.

C’est le corps même de la peinture qui est en jeu chez Marine Joatton.
Que ce soit là, toute la chair du tableau, mythologique ou allégorique, une nature sacrée, une majesté, primitive…Un retour à l’Arcadie.
Que l’intuition du sublime, que l’énergie vitale de la peinture de Marine nous remette sur le chemin du vivant.
Françoise Besson