L’Art Aborigène

Structure : Château de Vogüé

du 19 juillet au 1er novembre 2021

Horaires : tous les jours sauf le mardi, de 10h30 à 13h et de 14h à 18h et du 8 juillet au 16 septembre le château est ouvert tous les jours, de 10h à 19h

Entrée payante : tarif adulte : 5,50€, tarif réduit : 4€, tarif enfant : 2,80€, pass Expo : 7€

Site internet du Château de Vogüé
Site internet de la galerie Le Temps du Rêve

Exposition organisée en partenariat avec la galerie Le Temps du Rêve

L’exposition consacrée à l’art des Aborigènes d’Australie réunit une centaine d’œuvres. Ce sont des peintres aborigènes contemporains, rassemblés dans les salles d’exposition du château.

Cet événement assez unique peut avoir lieu grâce à Marc Yvonnou et sa galerie « Le Temps du Rêve » qui prête les œuvres ainsi que des collectionneurs privés.

L’art des Aborigènes est bien antérieur aux fresques d’Altamira, de Lascaux ou de la grotte Chauvet. Héritier de l’une des plus anciennes cultures du monde, cet art est resté méconnu jusque dans les années soixante : certaines peintures rupestres datent en effet de plus de 50 000 ans.

Les peintures ont une signification profonde, le sens gravite autour des « notions fondamentales du Rêve, qui exalte les exploits des Ancêtres créateurs de l’univers et du Temps du rêve, un espace-temps continu où passé, présent et futur cohabitent. »

Les peintres aborigènes sont de « grands initiés », « leurs œuvres dévoilent leurs connaissances tribales, connaissances spatiales, celles des sites sacrés de leurs histoires ». Couleurs, formes, ondulations et cercles concentriques, milliers de points blancs ou de couleurs vives peignent un monde habité par les ancêtres créateurs. La Terre, plantes et animaux intimement mêlés aux humains dans une harmonie secrète et féconde ; c’est le temps de la création et de l’origine de la vie. Puissance des symboles. Valeurs sacrées des signes : le pouvoir des Ancêtres qui au Temps du Rêve créèrent la vie sur Terre. Il y a au cœur de ces œuvres une forte présence spirituelle et sensible.

Les peintres aborigènes emploient des pigments naturels, de la peinture acrylique et même de la peinture industrielle pour automobile ou le bâtiment et du sable fin parfois, il existe « une communion de gestes et de matières » avec des artistes du XXème siècle du monde occidental comme Rothko, Y Klein mais aussi Pollock, Tapiès, Dubuffet et Fautrier. Tous souhaitent retrouver « quelque chose d’originel, ce contact naïf avec le monde » selon l’expression de Merleau-Ponty.

L’Art des Aborigènes d’Australie occupe une juste place dans les grands musées comme le Quai Branly. L’Association Vivante Ardèche souhaite contribuer à cette reconnaissance des artistes et permettre aussi à ses visiteurs un magnifique voyage dans le temps du monde et des Origines.