Françoise Vergier, La Déesse d’en bas

Françoise Vergier, "Vu d’en haut", 2022, dessin gratté sur carton, bonbons, fil métallique, 75 × 60 × 10 cm © Françoise Vergier ADAGP 2022

Structure : L’Assaut de la menuiserie

du 21 mai au 2 juillet 2022

Vernissage : le 20 mai 2022, de 18h à 20h

Entrée libre et gratuite

Horaires : les mercredi, vendredi et samedi, de 14h à 18h, et sur rendez-vous

Site internet de l’Assaut de la menuiserie
Site internet de Françoise Vergier

Exposition organisée dans le cadre de la Biennale internationale design Saint-Étienne

L’Assaut de la menuiserie a le plaisir de présenter La Déesse d’en bas, de Françoise Vergier. Une figure féminine atypique de l’art contemporain français, une artiste engagée, invitée par des institutions tournées vers l’international : le Centre Pompidou dès 1995, le Carré d’art de Nîmes en 2004 ou encore le Musée du quai Branly en 2021, pour l’exposition collective Ex-Africa.

L’exposition réunit une série de nouvelles œuvres inspirées par le territoire stéphanois : une évocation du bassin houiller de la Loire et plus générale de l’histoire de l’extraction du charbon et des vies humaines qui lui sont liées, qu’elles soient de France, d’Afrique du Nord, d’Autriche ou encore de Pologne.

Née à Grignan (Drôme) en 1952, Françoise Vergier suit des études d’art à Avignon, au Havre puis à Paris avant de revenir s’installer en Provence. Sculptrice, peintre et dessinatrice très inspirée par le spectacle de la nature, elle donne vie à des corps féminins en mouvement, à des visages aux regards troublants et à des paysages panthéistes. Souvent portée par l’autobiographie, son œuvre se nourrit de mythes archaïques autant que de l’actualité. Présentée au Centre Pompidou dès 1995, son œuvre a fait l’objet d’une rétrospective au Carré d’art de Nîmes en 2004 et de nombreuses expositions personnelles.