Double je. Donation Durand-Dessert & Collections MAMC+

Structure : Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole

du 20 novembre 2021 au 18 septembre 2022

Vernissage : le 20 novembre 2021 à 18h

Commissaire d’exposition : Alexandre Quoi, responsable du département scientifique du MAMC+

Entrée payante : tarif plein : 6,5€ / tarif réduit : 5€ / gratuité moins de 26 ans

Horaires : tous les jours sauf le mardi de 10h à 18h. Fermetures exceptionnelles : 1er janvier, 1er mai, 14 juillet, 15 août, 1er novembre et 25 décembre

Site internet du MAMC

Cette exposition des collections du MAMC+ révèle la récente donation exceptionnelle – plus de 180 œuvres et une cinquantaine d’éditions – reçue de Liliane et Michel Durand-Dessert, galeristes en activité à Paris de 1975 à 2004 et collectionneurs de renom. Déployé sur 1 000 m², cet accrochage met en dialogue la majorité de ces nouvelles pièces avec les riches fonds du Musée correspondant aux choix exemplaires de ce couple de marchands érudits et collectionneurs passionnés.

Enrichissement majeur des collections, cet événement constitue un nouvel épisode marquant dans l’histoire des donations consenties par des collectionneurs au MAMC+, comme celles de Vicky Rémy ou Ninon et François Robelin dans les années 1990. Le couple Durand-Dessert affirme avec ce généreux geste son attachement à un Musée auquel il avait déjà offert par le passé une toile de Gerhard Richter (Crâne, 1983) et une sculpture de Luciano Fabro (L’Œil de Dieu, 1969), deux chefs-d’œuvre figurant en ouverture de l’exposition. Preuve de leur confiance, ce don s’accompagne d’un fonds d’archives relatif à l’histoire de leur galerie, ainsi que de multiples et livres d’artistes témoignant de leur activité initiale d’éditeurs sous le nom de Multiplicata.

Avec un engagement visionnaire, les Durand-Dessert ont œuvré pendant plusieurs décennies à la défense d’un pan essentiel de la création contemporaine et ce, dans une perspective avant tout européenne. Ils ont ainsi apporté un soutien fort et précoce aux scènes allemande (Beuys, Richter, Rückriem…), anglaise (Hilliard, Flanagan, Tremlett…) et italienne (Boetti, Kounellis, Merz…), sans négliger pour autant le contexte français (Lavier, Tatah, Garouste…). Leur regard aiguisé et singulier sur l’art de leur temps a permis de rassembler une magnifique collection personnelle, aussi ouverte qu’exigeante. Nombre d’artistes qu’ils ont promus se trouvent conservés au MAMC+, et certaines de leurs pièces ont été régulièrement acquises auprès de leur galerie. Aujourd’hui, leur donation d’ampleur vient compléter ces ensembles, concernant Cadere, Burgin, Morellet, Rutault ou Verjux, tout en intégrant des artistes jusqu’alors non représentés : Brauntuch, Hilliard, Paolini, Wegman…

À travers neuf salles, chacune placée sous les auspices d’une des neuf Muses de la mythologie grecque, le parcours de l’exposition propose des regards croisés entre différents courants et une cinquantaine d’artistes, de l’Arte Povera à la photographie plasticienne, en passant par l’art conceptuel et l’abstraction radicale. Reflet de multiples disciplines (peinture, sculpture, installation, photographie, dessin et gravure, livre et art postal), cette sélection d’œuvres, unies pour beaucoup d’entre elles par la figure du double, dresse un bilan éclairant de la création des années 1960 aux années 1990.