Des grains de poussière sur la mer – Sculpture contemporaine des Caraïbes françaises et d’Haïti

Jean-Marc Hunt (b. Strasbourg, France 1975) Bananas Deluxe, 2013/2018, Bananes, structure en métal, Dimensions variables Courtesy de l’artiste

Structure : La Villa du Parc – Centre d’art contemporain

du 11 juin au 18 septembre 2022

Commissaire d’exposition : Arden Sherman, directrice de la Hunter East Harlem Gallery, Hunter College, New York

Artistes : Raphaël Barontini, Sylvia Berté, Julie Bessard, Hervé Beuze, Jean-François Boclé, Alex Burke, Vladimir Cybil Charlier, Gaëlle Choisne, Ronald Cyrille, Jean-Ulrick Désert, Kenny Dunkan, Edouard Duval-Carrié, Adler Guerrier, Jean-Marc Hunt, Nathalie Leroy-Fiévée, Audry Liseron-Monfils, Louisa Marajo, Ricardo Ozier-Lafontaine, Jérémie Paul, Marielle Plaisir, Michelle Lisa Polissaint & Najja Moon, Tabita Rezaire, Yoan Sorin, Jude Papaloko Thegenus, Kira Tippenhauer

Entrée libre et gratuite

Horaires : du mardi au dimanche, de 14h à 18h30

Site internet de la Villa du Parc

En France, l’exposition est coproduite par le Hunter College de New York, la Villa du Parc (74) et la Ferme du Buisson (77), centres d’art contemporain d’intérêt national.

Des grains de poussière sur la mer – Sculpture contemporaine des Caraïbes françaises et d’Haïti présente les œuvres de vingt-six artistes issus de la Guadeloupe, de la Martinique, de la Guyane française et d’Haïti. L’exposition met en scène différentes approches matérielles et conceptuelles témoignant des pratiques des artistes de cette région du monde ; elle vise à souligner leur participation à un monde de l’art globalisé tout en poussant dans ses retranchements la question de savoir qui est au « centre » et qui est à la « périphérie ». Conçue à partir du médium de la sculpture, l’exposition présente les œuvres d’art de manière à la fois distincte et intégrée afin d’évoquer un réseau d’idées autour du patrimoine, de l’histoire, de l’identité, du corps social et de la politique.

L’exposition Des grains de poussière sur la mer – Sculpture contemporaine des Caraïbes françaises et d’Haïti a été créée par Arden Sherman pour la Hunter East Harlem Gallery du Hunter College New York en 2018. Elle a été rendue possible par le soutien généreux des services culturels de l’ambassade de France aux Etats-Unis et du Hunter College. Elle a également été soutenue par les directions des affaires culturelles de Martinique et de Guadeloupe, et la fondation FACE.