Collection, Un regard sur les œuvres de l’artothèque par Perrine Lacroix

© Perrine Lacroix, Montage d’après La galerie de l’archiduc Leopold-Guillaume à Bruxelles David Teniers DJ, 2018

Structure : Le CAP – Centre d’arts plastiques de Saint-Fons

du 11 juin au 31 juillet 2021

Inauguration : le 11 juin 2021 à partir de 17h (avant-première de 12h à 17h), en présence de Perrine Lacroix

Horaires : du mardi au vendredi, de 12h à 18h et le samedi, de 14h à 18h.

Entrée libre et gratuite

Site internet du CAP de Saint-Fons
Site internet de Perrine Lacroix

Ce projet a été mené en partenariat avec les Centres Sociaux Arc-en-Ciel de Saint-Fons.

Collection est une exposition autour des œuvres de l’artothèque de Saint-Fons et de la notion même de collection. Intéressée par le rapport que ces œuvres entretiennent avec la sphère intime ou publique, Perrine Lacroix est invitée à poser son regard sur la collection. L’artiste propose alors à un groupe d’habitants d’expérimenter les œuvres dans leur espace domestique comme dans l’espace d’exposition.

Depuis l’été, le CAP centre d’art de Saint-Fons a initié un travail de mise à jour et de valorisation de la collection des œuvres d’art contemporain de son artothèque.

Dans le cadre de sa programmation 2021, le centre d’art invite l’artiste et commissaire Perrine Lacroix à imaginer une exposition en regard de la collection. À son tour, l’artiste invite un groupe d’habitants de Saint-Fons à choisir une ou plusieurs oeuvres dans la collection qu’elle se propose de photographier une fois installée-s chez eux. Perrine Lacroix s’intéresse au glissement des oeuvres initiées dans l’intimité de l’atelier qui, après un passage par le centre d’art, viennent s’immiscer chez les habitants pour instaurer de nouvelles relations.
Dans un deuxième temps, le groupe est invité à imaginer différents accrochages de ces mêmes oeuvres issues de leurs intérieurs (privés) dans l’espace (public) d’exposition du centre d’art.

À partir de ces différents sénarii, l’artiste propose une exposition où ses œuvres se mêlent à celles de la collection, en évoquant les nombreuses potentialités de
l’artothèque et son extraordinaire don d’ubiquité.
Le visiteur est invité à parcourir physiquement et mentalement la trajectoire des oeuvres de la collection et l’histoire commune qu’elle raconte à travers ses
possibles et ceux pour qui elle existe.