Bénédicte Reverchon, MONOnoAWARE

Epaisseur de l’eau, uniquement papier de soie

Structure : Galerie Vrais Rêves

du 6 novembre au 24 décembre 2021

Vernissage : le 6 novembre 2021, de 17h à 21h

Horaires : du mercredi au samedi, de 15h à 19h

Entrée libre et gratuite

Site internet de la Galerie Vrais Rêves
Site internet de Bénédicte Reverchon

Aussi insaisissable que MoNoAware peut apparaître à première vue il s’agit avant tout, pour la plupart des séries, de « photographies », cette forme tentant de ponctuer un présent infinitésimal, qui se voudrait irrémédiablement en preuve, entre un moment avant et un moment après, dont une autre des fonctions classiques voudrait un rendu inaltérable par tous les moyens chimiques, physiques ou humains existant en la matière : tentons même de mettre une photographie dans une pièce murée loin de toute lumière, et forcément sous vide pour éviter toute déformation de « maître » mètre étalon. A la différence qu’il faudrait aussi regarder cette photographie dans le noir pour éviter qu’un photon de bulbe n’arrache ici un électron d’encre et ensuite…ensuite… Qui saurait le désastre qui s’ensuivrait ?

Ce n’est pas vraiment de cette photographie qu’il s’agit ici, mais à la suite des expositions précédentes, notamment « Images Improbables et Orographies » d’une écriture sur la photographie elle-même, aussi bien l’épreuve que le négatif retournant souvent eux-mêmes à d’autres informes matriciels, jusqu’à ce que la dernière molécules d’encre déposée…
Non il n’est pas possible de finir la phrase car cette photographie ne s’arrête pas là. Ce n’est pas cela ici – ici qui n’est plus, ici qui n’est pas non plus ici-là, mais continuant une lente transmutation. […]
Tao No Wan