André Kertész, Marcher dans l’image

Élisabeth et André Kertész, quartier Montparnasse, Paris, janvier ou février 1936. Sélection de deux prises de vues d’après bandes négatives originales 35 mm numérisées. © Donation André Kertész, ministère de la Culture, Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, diff. RMN-GP6

Structure : Hôtel Fontfreyde – Centre photographique

du 15 mai au 24 septembre 2022

Vernissage : le 12 mai 2022 à 18h30

Commissaire d’exposition : Cédric de Veigy

Entrée libre et gratuite

Horaires : du mardi au samedi, de 13h30 à 19h. Fermé le dimanche et le lundi.

Site internet de la Ville de Clermont-Ferrand

L’exposition a été coproduite par la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine (ministère de la Culture) et la Maison de la Photographie Robert Doisneau (équipement de l’EPT Grand-Orly Seine Bièvre), avec la collaboration de Stimultania (Strasbourg), L’Imagerie (Lannion), le Musée de la Photographie (Charleroi) et l’Hôtel Fontfreyde-centre photographique.

André Kertész (1894-1985) compte parmi les regards qui ont ouvert des chemins nouveaux dans la photographie du 20ème siècle. En avance sur son temps, Kertész est un précurseur, l’un des premiers représentants de la modernité photographique par la diversité de ses sujets comme par l’éclatement de sa forme. Plus qu’une exposition patrimoniale, il s’agit d’un regard original porté sur des images inédites : le commissaire, Cédric de Veigy, a ainsi plongé dans les négatifs de Kertész réalisés à Paris avec son Leica entre 1930 et 1936, afin d’observer et de révéler les mécanismes de création à l’œuvre chez le photographe.

Fruit de cette recherche, l’exposition présentée à l’Hôtel Fontfreyde-centre photographique, accompagnée d’un ouvrage de référence publié par les éditions André Frère, propose de remonter à ce moment de la prise de vue et d’observer ces quelques pas de Kertész auprès de ceux qu’il photographie.