Accueil Actualités Zig Zag and Many Ribbons…
Zig Zag and Many Ribbons…
Loire
Exposition

Zig Zag and Many Ribbons…

Marc Camille Chaimowicz

Du 19.11.2022
au 10.04.2023

Vernissage

18.11.2022

Commissariat

Aurélie Voltz, Directrice du MAMC+

Horaires

Ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h. Fermetures exceptionnelles : 1er janvier, 1er mai, 14 juillet, 15 août, 1er novembre et 25 décembre.

Tarifs

Tarif plein : 6,50€ / réduit : 5€ / gratuité moins de 26 ans

Sites internet

MAMC

Crédits visuel : Vue de l’exposition, salle « L’entrepôt » © M. C. Chaimowicz, photo : A. Mole/MAMC+

Exposition

Zig Zag and Many Ribbons…

Marc Camille Chaimowicz

Marc Camille Chaimowicz fait dialoguer plus de quatre-vingt de ses œuvres conçues depuis les années 1960 avec une trentaine de pièces issues des fonds du Musée pour cette première exposition d’envergure en France.

L’artiste prend pour point de départ l’histoire industrielle du territoire stéphanois, le MAMC+ et ses collections entre art et design. Présentant ces objets mêlés au cœur de mises en scènes, entre environnements et aménagements d’intérieurs, il déploie un parcours sur plus de 1000 m² et sept salles consécutives, telles les séquences d’un scénario sur mesure : Zig Zag, Rachel et Graham, L’entrepôt, Peintures 1, Peintures 2, Du Textile, …Many Ribbons.

Le zigzag évoqué dans le titre de l’exposition désigne tout autant la forme d’une paroi architecturale ouvrant sur la première galerie, la machine à coudre 120 zigzag de 1977 fabriquée par Manufrance que les lignes brisées des exercices de couture de Marie Tailhardat, mère de l’artiste, alors qu’elle est apprentie dans la maison de haute couture Paquin à Paris. Les rubans, quant à eux, déroulent de manière infinie les six motifs conçus par Marc Camille Chaimowicz en collaboration avec l’entreprise stéphanoise séculaire Neyret.

L’œuvre de Marc Camille Chaimowicz s’illustre indifféremment dans sa pratique : il combine depuis plus de cinquante ans la sculpture, la performance, l’installation, l’architecture, la peinture, la vidéo, la photographie, le design et s’associe à tous les savoir-faire de la mode, du textile, de la décoration. Dès les années 1970, l’artiste s’emploie à décorer son appartement londonien pour en faire une œuvre in situ. Il revendique alors l’espace privé comme espace de construction de soi, face à un environnement ressenti comme aliénant. Cet espace fictif, tel une oasis rêvée, est déployé dans ses différentes expositions, partagé avec le spectateur. Paravents, coiffeuses, vases et consoles aux teintes pastels, dont le répertoire formel évoque fruits, fleurs et parties du corps, touchent à un tabou social alors que les arts appliqués et l’intérieur domestique sont considérés comme mineurs, ou féminins.

Brouillant les frontières de l’art et du design, soulevant les questions liées à l’identité et au genre, Marc Camille Chaimowicz fait de l’intime un espace politique.

Zig Zag and Many Ribbons…