Accueil Actualités La Position de l'Amour
Isère
Exposition

La Position de l'Amour

Rebecca Bellantoni, Ivan Cheng, Ufuoma Essi, Gabrielle L’Hirondelle Hill, Célin Jiang, Valentin Noujaïm, Prune Phi, Hannah Quinlan & Rosie Hastings, Anna Solal, Alvaro Urbano

Du 19.11.2022
au 12.03.2023

Vernissage

18.11.2022

Commissariat

Céline Kopp

Horaires

Ouvert du mercredi au dimanche, de 11h à 19h

Tarifs

Tarif : 5€ / gratuité le 1er dimanche de chaque mois

Sites internet

MAGASIN – CNAC

Coproduction et partenariats : Artagon, Brent Biennial, ESAD Grenoble-Valence, La Fabrique des Luddites, le Frac Bretagne, Hexalab, Triangles – Astérides

Exposition

La Position de l'Amour

Rebecca Bellantoni, Ivan Cheng, Ufuoma Essi, Gabrielle L’Hirondelle Hill, Célin Jiang, Valentin Noujaïm, Prune Phi, Hannah Quinlan & Rosie Hastings, Anna Solal, Alvaro Urbano

Que signifie être libre pour moi ? La même chose que pour toi, à toi de me le dire. [Rires]
(…) C’est juste une sensation. C’est comme d’expliquer ce que ça fait d’aimer. (…) Tu ne peux pas le faire pour sauver ta vie. Tu peux décrire des choses, mais tu ne peux pas les communiquer, tu le sais seulement une fois que ça se produit. (…) C’est ce que j’entends par libre. J’ai vécu quelques moments sur scène où je me suis vraiment sentie libre.
Et c’est quelque chose de différent. De vraiment différent ! [Rires]
(…) Je vais te dire ce qu’est la liberté pour moi, l’absence de crainte.
Je veux dire vraiment aucune crainte.
Si je pouvais ressentir ça la moitié de ma vie. L’absence de peur.
Beaucoup d’enfants n’ont pas peur.
C’est la manière la plus proche, c’est la seule manière,
je peux le décrire, mais ce n’est pas tout,
c’est quelque chose qu’il faut vraiment ressentir, vraiment.
[Les tambours de jazz jouent doucement]
1

C’est ainsi que débute l’exposition La Position de L’Amour, avec des voix, des souffles, et des cris, dans une tonalité tendue qui rassemble à la fois de la douleur et de la joie, du passé et de l’avenir. Un peu comme une naissance, avec de la violence et de la beauté.

Au-delà de la simple émotion, cette exposition envisage l’amour comme un acte, un choix d’écoute, de regard et d’expérience de l’autre. Elle approche l’amour comme une pratique, critique et émancipatrice, d’où émerge un espace de possibles dessiné par une constellation d’éléments : la présence profonde au monde, l’engagement, la conscience aiguë de l’interconnexion de nos existences, ou encore l’ouverture à l’inconnu. 2

Cette position agit au cœur des œuvres de cette exposition et c’est depuis cet endroit qu’elles nous interpellent.

Les onze artistes de cette exposition viennent d’horizons différents. Chacun et chacune, à leurs manières et depuis leurs positions respectives, avec leurs propres grammaires de gestes et de formes, de textures, de sons ou de mouvements, connectent des personnes, des territoires et des temporalités. Leurs œuvres nous montrent la capacité de l’art à ouvrir des espaces de respiration et de beauté au cœur du présent, comme autant de stratégies de survie face aux hostilités du monde.

Cette exposition affirme la valeur de l’art et de la pratique artistique comme un outil déterminant de régénérescence dans un contexte de crise de l’imaginaire, alors que l’humanité continue à égrainer de la violence.

  1. Ufuoma Essi, All That You Can’t Leave Behind, 2019.
  2. bell hooks, All About Love: New Visions, 2000.