Accueil Actualités Destination de nos lointains
Destination de nos lointains
Rhône
Exposition

Destination de nos lointains

François Réau

Du 14.09.2022
au 30.12.2022

Vernissage

14.09.2022, à 18h

Commissariat

Fanny Robin

Horaires

Ouvert du mardi au vendredi, de 14h à 18h et le samedi, de 10h à 12h et de 14h à 19h.

Chaque samedi à 16h, visite commentée gratuite des expositions par les médiateurs culturels de la Fondation Bullukian (sur réservation pour les groupes).

Tarifs

Entrée libre et gratuite

Exposition en Résonance avec la Biennale d’art contemporain de Lyon 2022

Crédits visuel : François Réau, L’indifférence du monde IV, mine de plomb sur papier marouflé sur toile, 76 x 65 cm © François Réau

Exposition

Destination de nos lointains

François Réau

Pour sa rentrée culturelle, la Fondation Bullukian accueille une importante exposition monographique de l’artiste François Réau, qui poursuit son exploration du dessin avec la présentation d’œuvres inédites, souvent déployées en installations et qui questionnent notre rapport au paysage et notre perception du temps. 

À travers cette exposition, François Réau a souhaité rendre hommage à la figure du grand poète et résistant René Char et à son écriture radicale, parfois abrupte mais toujours saisissante ; la poésie devient alors fil d’Ariane d’une proposition sensible qui oscille entre présence et absence. 

L’artiste, qui invoque dans ses projets l’esprit des lieux pour mieux les révéler, s’est particulièrement intéressé à l’histoire textile de la Ville de Lyon, tout en s’engageant dans une collaboration inédite avec l’entreprise régionale La Turdine, dont la production de tissus allie savoir-faire historique et techniques d’impressions dernières générations. L’expérience du dessin chez François Réau, faite d’observation minutieuse, de régularité et de gestes répétés, est ici réinventée pour se déployer et s’émanciper sur un tissu grandeur nature, à la manière d’un nouvel espace symbolique. La trame se substitue au trait fin du crayon et des effets de dégradés inattendus vibrant au contact de la matière permettent une nouvelle narration qui rend visible des phénomènes jusqu’ici inexplorés.
Fanny Robin, commissaire de l’exposition

Destination de nos lointains