Accueil Actualités De la nature
De la nature
Isère
Exposition

De la nature

Philippe Cognée, Cristina Iglesias, Wolfgang Laib et Giuseppe Penone

Structure

Musée de Grenoble
Du 22.10.2022
au 19.03.2023

Vernissage

21.10.2022, à 19h

Commissariat

Guy Tosatto, directeur du musée de Grenoble
Sophie Bernard, conservatrice en chef pour l’art moderne et contemporain, musée de Grenoble

Horaires

Ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h30

Tarifs

Tarif plein : 8€ / tarif réduit : 5€ / gratuité

Sites internet

Musée de Grenoble

Une exposition labellisée Grenoble Capitale Verte de l’Europe

Crédits visuel : Wolfgang Laib, Pollen, 2022 © Wolfgang Laib

Exposition

De la nature

Philippe Cognée, Cristina Iglesias, Wolfgang Laib et Giuseppe Penone

Dès cet automne, et pour cinq mois, le musée invite dans le cadre d’une exposition intitulée De la nature quatre plasticiens de renommée internationale pour qui la question du rapport de l’humain à la nature est essentielle : Philippe Cognée, Cristina Iglesias, Wolfgang Laib et Giuseppe Penone.

La relation de l’homme à la nature apparaît d’ores et déjà comme un des sujets majeurs du XXIᵉ siècle. La prise de conscience écologique à l’échelle planétaire qui a marqué ces deux dernières décennies est en train de bouleverser nombre de systèmes de pensée dans des domaines aussi divers que ceux de l’économie, du social, du politique ou du culturel… Cette question du lien entre l’être humain et son environnement n’est pourtant pas nouvelle. Elle se situe même au fondement des origines de l’humanité et surgit, de fait, dès l’instant où l’homo sapiens commence à conceptualiser ce qui l’entoure, notamment par les dessins et les peintures rupestres.

Pour revenir sur ce thème déterminant de la création artistique, les quatre artistes invités qui furent au demeurant déjà présentés à Grenoble lors d’expositions monographiques, viennent d’horizons très différents et permettront, grâce à leurs propositions plastiques inédites, d’éclairer sous des aspects résolument originaux et singuliers cette relation. Ainsi pour Philippe Cognée, seul peintre de la sélection, le paysage apparaît dans son oeuvre en contrepoint de ses vues urbaines qui l’ont fait connaître, comme l’expression d’un chaos ordonné, à la fois lieu originel et vital en même temps que sauvage et menaçant. Pour Cristina Iglesias, la nature se manifeste sous l’aspect de « motifs décoratifs » qui subvertissent les formes architecturales qu’elle édifie, posant à nouveau avec ironie et sensualité la question du rapport entre nature et culture. Avec Wolfgang Laib, la relation à la nature s’inscrit dans une démarche d’ordre spirituel où l’oeuvre d’art devient offrande à la vie et à la Création. Enfin, Giuseppe Penone, dans un rapport fusionnel avec les éléments, révèle les énergies qui traversent l’être humain et l’unissent de manière consubstantielle à son milieu d’origine, la nature.

De la nature