Accueil Actualités Babareliefs
Babareliefs
Loire
Exposition

Babareliefs

Guillaume Boulley, Antoine Château, Baptiste Croze, Christopher Daharsh, Charlotte Denamur, Sarah Duby, Simon Feydieu, Nina Karlin Prinz, Sébastien Maloberti, Marjolaine Turpin, Margot Pietri

Du 16.09.2022
au 22.10.2022

Vernissage

16.09.2022, à partir de 18h30

Commissariat

Simon Feydieu et Akim Pasquet

Horaires

Ouvert du mercredi au vendredi, de 15h30 à 18h30, et le samedi, de 14h à 18h

Tarifs

Entrée libre et gratuite

Sites internet

Les Limbes

Crédits visuel : Sebastien Maloberti, Playground, 2022, acrylique et chanvre sur terre et colle, sur coton sur bois, 45 x 21 x 2,5 cm

Exposition

Babareliefs

Guillaume Boulley, Antoine Château, Baptiste Croze, Christopher Daharsh, Charlotte Denamur, Sarah Duby, Simon Feydieu, Nina Karlin Prinz, Sébastien Maloberti, Marjolaine Turpin, Margot Pietri

« La plupart des peintres que je fréquente ont une production résolument et quasi exclusivement tournée vers ce médium. Les rares objets spatialisés qu’ils produisent sont pour la majorité des paravents, des cadres, du mobilier de display ou quelques objets anecdotiques renvoyant encore à leur activité ou iconographie de peintre.La plupart des sculpteur.ices que je fréquente, ne s’attachent pas à ce qualificatif. Iels sont plus velléitaires , transdisciplinaires, à la pratique circonstanciée, ne recherchent pas de pairs.Dans cette exposition, il est surtout question de transfuge, de faux-semblant comme l’on peut parler de faux-marbre. Lorsque je me rend à Turin, je me plais à pénétrer les halls d’immeuble, les édifices publiques ou les églises, pour y exercer mon discernement des marqueteries de marbre authentique (en bonne partie importé d’autres régions de l’Italie, trahi par ses couleurs géologiques) des trompe-l’oeil dans un tradition muraliste se perpétuant depuis le XVII°. Un genre mineur de la peinture où, fait notable car rare (Carrare;), les peintres empruntèrent à la sculpture contemporaine ses surfaces.Ici aussi, il ne s’agit pas tant de tromper mais d’évoquer en dévoyant. Des procédés de sculpture sont mis en évidence : couler, pétrir, brasser, talocher, coudre, enrober, teinter dans la masse, ferrer…exacerbant des gestes plus communs et plus « tendres » en peinture : tendre, agrafer, enduire, appliquer, (re)couvrir, laisser sécher, vernir (ou pas), dégrafer, rouler. Les artistes exposé.e.s portent une attention à la matérialité du support, à la fabrication de l’objet pictural, plus qu’à l’application de surface couvrante, de peinture, au sens de couches, unique ou successives, de pigments et de liant. »

« J’suis dans la cuisine, tu bouffes c‘que j’te prépare», KaaKaaRiRiS2

Simon Feydieu, le 17 juillet 2022, P.B. City, (extraits).

Babareliefs