Accueil Actualités Adélaïde Feriot
Adélaïde Feriot
Rhône
Exposition

Adélaïde Feriot

Adélaïde Feriot

Du 07.10.2022
au 16.11.2022

Vernissage

07.10.2022, à 18h30, visite accompagnée en présence de l’artiste et de la commissaire aux expositions

Horaires

Ouvert du mardi au vendredi, de 10h à 19h (18h pendant les vacances scolaires) et le samedi, de 10h à 12h

Tarifs

Entrée libre et gratuite

Une gravure originale en série limitée, signée par l’artiste, gravée par Vincent Brunet et produite à l’école Municipale d’Arts plastiques de Corbas, sera disponible à la vente pendant l’exposition.

Exposition en Résonance avec la Biennale d’art contemporain de Lyon 2022

Exposition

Adélaïde Feriot

Adélaïde Feriot

Invitée pour la première exposition de la saison au Polaris, Adélaïde Feriot (née en 1985), faisant écho à l’étoile polaire qui indique immuablement le pôle nord céleste, présente une exposition aux allures d’aurore boréale. Ici, l’affaiblissement du champ magnétique de la terre révèle la fragilité du monde.

Le nom du lieu, évoquant à l’artiste la migration des pôles, l’invite à réaliser une œuvre totale, au cœur du bâtiment circulaire du Polaris. Encres et tissus composent un paysage onirique peuplé de corps-sculptures. L’artiste questionne les manifestations perceptibles des éléments dans un tableau déployé au-delà de là toile, où les fragments de corps semblent en attente d’activation. Les phénomènes naturels, omniprésents dans le travail d’Adélaïde Feriot, entrent dans l’espace d’exposition. Tout ici est à la fois immuable et éphémère, à l’image d’un environnement vulnérable, qui accueille autant qu’il menace. Entre le velours peint à l’encre (notamment de seiche), et le mouvement suspendu des silhouettes, le temps est cyclique ou fugace.

Les pieds nus posés au sol, en bronze et en plomb, figurent des corps qui se délitent. Ces personnages de métal et d’alliage suggèrent les procédés d’alchimie et les questions métaphysiques qu’ils induisent. Rappelant la pratique antérieure à la photographie du « tableau vivant » – qui présente aux spectateurs·rices des scènes fixes habitées par des corps – l’artiste nous invite à nous projeter, à notre tour, dans l’image.

Adélaïde Feriot vit et travaille à Paris. Elle est actuellement en résidence à Poush Manifesto à Clichy. Après avoir suivi une formation théâtrale à l’atelier Fanny Vallon, elle a été diplômée en design textile à l’ENSAAMA Olivier de Serre et en art à l’ENSBA Lyon. Elle a participé à plusieurs expositions collectives en France et à l’étranger : Palais de Tokyo (Paris), Institut d’art contemporain (Villeurbanne), Kunstwerk Carlshütte (Büdelsdorf), La Virreina (Barcelone), Centre national de la danse (Pantin), FRAC Bretagne (Rennes), Maison des arts de Laval (Québec), à Tabacalera (Madrid), CAFA art museum (Pékin), Centre international d’art et du paysage (Vassivière), galerie Samy Abraham (Paris), Centre Pompidou (Paris), FRAC Lorraine (Metz), Artissima Lido (Turin).

Adélaïde Feriot