CENTRE D'ART CONTEMPORAIN DE SAINT-RESTITUT / AUVERGNE-RHÔNE-ALPES // DRÔME

Stanley Greene, Parenthèse 2017 - Photojournalisme

du 11 septembre au 29 décembre 2017

Vernissage : le 11 septembre 2017 à 18h

Sur une proposition de Jean-Pierre Delay

Horaires : du mercredi au dimanche, de 15h à 18h, et sur rendez-vous

Entrée libre et gratuite

Structure : Centre d'art contemporain de Saint-Restitut

Blog du Centre d'art contemporain

Exposition organisée en partenariat avec l'agence Noorimages,et le Prix Bayeux des correspondants de guerre. 

Exposition organisée en résonance avec la Biennale de Lyon 2017

Toute la presse a parlé de l'immense photographe qu'était Stanley Greene lors de sa disparition en mai dernier. D'abord étudiant aux beaux arts, il a ensuite étudié la photo et a commencé par la photographie de mode pour Vog Magazine. Stanley est venu pour la première fois à St Restitut lors du vernissage de l'exposition de photos de Marie Laure de Decker en septembre 2009 au retour de Visa pour l'image. Comme tous les artistes il a été enthousiasmé par les carrières et le village et a tout de suite, lui qui a exposé dans les lieux les plus prestigieux dont le MOMA à New York, fait un projet d'exposer à St Restitut. Il voulait même présenter de grands tirages sur tous les murs du village comme à Bayeux. Il est donc revenu de nombreuse fois à St Restitut, pour son exposition de 2010 où il a fait un workshop avec les élèves de deux classes du Lycée Jaume de Pierrelatte, section professionnelle, puis en 2011 avec Sylvie Blocher et Patrick Chauvel pour les Rencontres de St Restitut organisées par le Centre d'art contemporain, ainsi qu'à titre amical.

Ce lundi 11 septembre à 18h le centre d'art contemporain de St Restitut, comme tous les ans dans le cadre de Parenthèse 2017, rendra un hommage à Stanley Greene en présentant une série de grands reportages qui ont marqué sa carrière, en présence de photographes au retour de Visa pour l'image. Après la mode, Stanley a découvert les conflits dont en premier la mer Caspienne où il a su rencontrer les deux camps , puis la Tchétchénie, la Russie de Poutine, l'Afghanistan, l'Irak mais aussi la question du réchauffement climatique au Groenland et à la Nouvelle Orléans avec l'ouragan Katrina.