LA VILLA DU PARC - CENTRE D'ART CONTEMPORAIN / AUVERGNE-RHÔNE-ALPES // HAUTE-SAVOIE

Première étoile, dernier flocon

du 1er avril au 10 juin 2017

Avec les œuvres de Dove Allouche, Neal Beggs, Alain Bublex, Jagna Ciuchta et Florent Grange, Claude Closky, Julien Discrit, Gaëlle Foray, Luigi Ghirri, Helen Mirra, Elodie Pong, Evariste Richer, Muriel Rodolosse, Neil Raitt, Denis Savary, Roman Signer, Valérie Sonnier, Daniel Spoerri, Nathalie Talec, Wood & Harrison, Rémy Zaugg, etc.

Vernissage : le 1er avril 2017 à 17h

Commissaire d'exposition : Garance Chabert

Horaires : du mardi au samedi, de 14h à 18h30

Entrée libre et gratuite

Structure : La Villa du Parc - Centre d'art contemporain

Site internet de la Villa du Parc

L’exposition est réalisée grâce au soutien du 49 Nord 6 Est - Frac Lorraine, de l’Institut d’Art Contemporain La Collection en Auvergne – Rhône-Alpes. Courtesy galeries Anat Ebgi, Los Angeles, Häusler Contemporary München/Zurich, Lily Robert, Paris, Georges-Philippe et Nathalie Vallois, Paris, Xippas, Genève, Meessen De Clercq, Bruxelles, Gowen Contemporary, Genève, Nadja Vilenne, Liège et Peter Freeman, New York

Synopsis pour une exposition sur la montagne contemporaine

L’exposition Première étoile, dernier flocon est née de l’envie de faire écho à des questions climatiques qui se posent quotidiennement à Annemasse et dans ses alentours. Situé dans les Alpes occidentales, ce territoire suit en fond de vallée le cours de l’Arve, rivière parallèle à l’autoroute A40, rejoint à moyenne altitude de nombreuses stations de ski mythiques comme Chamonix, Megève, Flaine ou Avoriaz, et culmine dans les massifs alpins - Chablais, Bornes, Aravis, Haut-Giffre, Aiguilles rouges et bien sûr le Mont-Blanc en surplomb. En Haute-Savoie, les prévisions météorologiques n’ont rien d’anecdotiques, le sujet est même hautement économique et rythme de nombreuses conversations. "Annule-t-on la sortie neige à Plaine-Joux des grandes sections ? Est-il possible d’apporter de la neige par camions quand il fait trop chaud pour utiliser les canons au Petit Bornand ? Comment enrayer le triste record de 35 jours successifs de pic de pollution aux particules fines dans la vallée de l’Arve ? Est-ce que je pose une demi-journée pour profiter de la petite tombée de neige d’hier ?" s’interroge tout un chacun selon ses activités professionnelles, sportives, électives, etc.  

Aujourd’hui, le réchauffement climatique, aux effets particulièrement visibles dans les Alpes et sur la chaîne du Mont-Blanc, agit comme un révélateur et pousse à une réévaluation des enjeux économiques et environnementaux, relayée par une opinion publique locale et internationale de plus en plus attentive et mobilisée pour la préservation des écosystèmes.

Evariste Richer, Masque à faire tomber la neige #2, collection privée, 2010, courtesy galerie Meessen De Clercq, Bruxelles