MUSÉE D'ART MODERNE ET CONTEMPORAIN DE SAINT-ÉTIENNE MÉTROPOLE / AUVERGNE-RHÔNE-ALPES // LOIRE

POPCORN : Art, design et cinéma

du 9 mars au 17 septembre 2017

Les frères Lumière, Jasper Morrison, N. Toran, William Kentdrige, Mohamed Bourouissa, Roger Tallon, Charles et Ray Eames...

Vernissage : le 10 mars 2017 à 19h30

Commissaires d'exposition : Alexandra Midal, professeur en histoire et théorie du design à la HEAD-Genève, et Sébastien Delot, conservateur du patrimoine au Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole, en charge des collections 

Horaires : Ouvert tous les jours sauf le mardi de 10h à 18h. Ouvert tous les jours pendant les vacances scolaires de la zone A. Fermetures exceptionnelles : 1er janvier, 1er mai, 14 juillet, 15 août, 1er novembre et 25 décembre

Entrée payante : tarif plein : 6€ / tarif réduit : 4,5€ / gratuité

Structure : Musée d'art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole

Site internet du MAMC

Le design et le cinéma sont nés à quelques années d’écart au XIXème siècle. Le premier, promu par Sir Henry Cole dont l’engagement est couronné par The Great Exhibition of the Works of Industry of All Nations en 1851 au Crystal Palace, une architecture qui servit de studio et d’émetteur télé dès 1935. Le second par les frères Lumière dont la première représentation publique se déroule en 1895 à Lyon. Produits de la technologie, le design et le cinéma sont deux disciplines de la modernité.  

Les enjeux présidant à leurs naissances respectives : un projet démocratique et politique pour le design, et une attraction foraine pour le cinéma, ont été rapidement condamnés comme l’émanation d’une technique impure soumise aux lois du marché. Cette immoralité incarnée par la figure du diable a pris des formes diverses, du célèbre essai Le Cinéma du diable (1947) du cinéaste Jean Epstein au film de Georges Méliès Le Locataire diabolique (1909) jusqu’aux essais posthumes sur le design du spécialiste des médias, Vilèm Flusser dans Petite philosophie du design (2002).  

A l’occasion de la 10e Biennale Internationale du Design de Saint-Étienne 2017, POPCORN propose une approche transdisciplinaire et un ancrage historique de la thématique de cette édition "Working promesse – les mutations du travail". L’exposition questionne les mutations de nos sociétés, de la Révolution Industrielle aux Trente Glorieuses. Nouvelles formes d’esclavages ou révolutions sociétales sont ainsi mises en lumière grâce à la prise de parole d’œuvres, d’objets et de films. La question du cinéma et de sa mécanique de production se trouve également au cœur de cette exposition, évoquant les nombreux designers qui ont contribué à l’industrie de cette discipline, produisant décors, objets, biens de consommation, etc. 

Paul Facchetti, Brigitte Bardot, 1948, photographie couleur cibachrome, Collection MAMC, Crédit photo : Yves Bresson / MAMC © ADAGP, Paris 2017