ARCHIPEL ART CONTEMPORAIN / AUVERGNE-RHÔNE-ALPES // HAUTE-SAVOIE

Patricia Cartereau, A travers monts

du 16 février au 15 avril 2018

Vernissage : le 15 février 2018 à 18h30

Commissaire d'exposition : Emma Legrand

Horaires : les mardis, samedis et dimanches, de 14h à 18h ; les mercredis, jeudis et vendredis de 10h à 12h30 et de 14h à 18h. Ouverture jusqu’à 19h pendant les vacances scolaires les mercredis, vendredis et samedis

Entrée payante : tarif plein : 5€ / tarif réduit : 3,5€

Structure : Archipel art contemporain - Maison Forte de Hautetour - 114 passage Montjoux, Saint-Gervais

Site internet de la Ville de Saint-Gervais
Site internet de Patricia Cartereau

Cette exposition, organisée par la Direction de la culture & du patrimoine de la ville de Saint-Gervais, a reçu le soutien du Conseil départemental de la Haute-Savoie et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Archipel Art Contemporain fait partie de l’association Altitudes, art contemporain en territoire alpin.

Pour sa cinquième édition, l’artiste-plasticienne Patricia Cartereau a été invitée en résidence à la maison forte de Hautetour. 

Le paysage est au cœur du travail de Patricia Cartereau, et plus particulièrement les fragments de paysage. Ces dernières années, elle a associé à ses recherches plastiques la marche : cette performance physique et psychique l’amène à voir le paysage autrement. D’une image en deux dimensions que l’on observe de loin, il devient un espace tridimensionnel dans lequel l’artiste peut évoluer et collecter des éléments physiques et sensoriels. Au cours de ses marches, Patricia Cartereau prélève des cailloux : geste de l’enfance simple, et pourtant si fort. Ce fragment "physique et géologique d’un lieu", selon ses mots, se transforme par le truchement des échelles, des remaniements plastiques sur la feuille de papier, la plaque de cuivre ou le mur d’atelier, en un paysage autonome, presque flottant. Sa pratique artistique se fonde essentiellement sur le dessin : graphite, encre, aquarelle, fusain, gravure. Elle privilégie les techniques qui n’autorisent pas le repentir, et retranscrit les éléments du paysage observé auxquels se mêlent des impressions de son imaginaire intime, d'où émergent des créations originales. La superposition des éléments, naturels et sensoriels, prélevés au cours des randonnées, avec ceux repris en atelier émergeants au retour des promenades, forme des paysages intimes qui invitent à la découverte et à la déambulation. […]

Patricia Cartereau, Wall drawing,  fusain compressé