GALERIE SURFACE / AUVERGNE-RHÔNE-ALPES // LOIRE

Olivier Vadrot, Pressoir

du 4 octobre au 2 décembre 2018

Vernissage : le 4 octobre à partir de 18h

Horaires : tous les jours de 8h à 20h

Entrée libre et gratuite

Structure : Galerie Surface

Site internet de la Galerie Surface
Site internet d'Olivier Vadrot

Chaise en forme d’autoportrait

Le pressoir
De nos jours on trouve encore en usage de vieux pressoirs en bois et ils ont parfois traversé la France pour trouver une nouvelle vie. Dans mon enfance bourguignonne, cette machine était déjà obsolète et elle était le plus souvent installée en relique d’une époque préindustrielle, à l’entrée du bourg ou au milieu d’un rond point. Sur ces pressoirs l’énorme vis, taillée au ciseau à bois, m’a toujours impressionnée. Assemblée aux autres pièces de manière rudimentaire, les forces en jeu sont pourtant conséquentes.

Le tabouret à vis
Comme un grand nombre d’étudiant, j’ai utilisé un temps un tabouret en bois dont je pouvais faire varier la hauteur de l’assise grâce à une vis centrale. Celle-ci, beaucoup plus régulière que celle du pressoir, était réalisée avec une filière en métal. Le tabouret était vendu non vernis.

En kit
Un peu plus tard j’ai découvert la chaise Box de Enzo Mari. Livrée dans un sachet plastique, l’utilisateur emboîtait les différents éléments reçus dans cette boîte en plastique pour la transformer en une chaise remarquablement légère et confortable. Mes objets ont souvent été conçus en songeant à cette facilité de montage offerte au néophyte ou à l’inexpérimenté. Une amie à Bordeaux possède un exemplaire de cette chaise dans sa cuisine. Il m’arrive donc de m’y asseoir pour quelques heures, et nos sujets de conversations sont immanquablement le design ou le vin…