MUSÉE D'ART CONTEMPORAIN DE LYON / AUVERGNE-RHÔNE-ALPES // RHÔNE

Maxwell Alexandre, Pardo é Papel

du 8 mars au 7 juillet 2019

Vernissage : le 7 mars 2019 à 18h30, suivi de performances musicales et sonores dans les salles du musée par Chourouk Hriech, artiste de Storytelling et Tal Isaac Hadad ; et John Driscoll & Phil Edelstein de Composers Inside Electronics, en salle de conférence

Horaires : du mercredi au dimanche, de 11h à 18h

Entrée payante : tarif plein : 8€ / tarif réduit : 4€

Structure : Musée d'art contemporain de Lyon

Site internet du MACLyon

En 2019, le Musée d’art contemporain de Lyon offre à Maxwell Alexandre, jeune artiste brésilien, sa première exposition monographique hors du Brésil. À cette occasion, le musée accueille l'artiste pour une résidence d'un mois à Lyon.

Né à Rio de Janeiro en 1990, Maxwell Alexandre est diplômé en design de la PUCRJ (Université pontificale catholique de Rio de Janeiro) en 2016. Sa pratique du roller a profondément influencé sa perception de l'espace urbain. Traversant un flot vertigineux d’images en sillonnant la ville, il en capte l’énergie et transfère peu à peu, dans son œuvre, ce qu'il croise sur sa route.Inspirées de la peinture murale et de la musique rap, ses œuvres représentent le collectif et soulèvent de nombreuses problématiques sociales, culturelles et politiques dont la place des minorités.

Sur différents supports comme du papier brun, des portes et des cadres de fenêtres en fer, se dessinent des situations de la vie quotidienne dans lesquelles des groupes d'individus anonymes aux visages à peine esquissés (femmes, enfants en uniforme, ouvriers des services urbains, policiers…) circulent dans les rues et les ruelles de Rocinha, la plus grande favela de Rio de Janeiro, où il vit et travaille.

En réalisant des fresques monumentales et populaires l'artiste, par sa peinture fluide et précise, célèbre le corps afro-brésilien dans une position assumée de pouvoir. 
Maxwell Alexandre s’inspire de sa vie dans Rocinha pour créer une œuvre narrative, complexe et engagée dans un Brésil en tension et construit un univers singulier composé d'œuvres à la fois fragiles et puissantes.

Maxwell Alexandre, Só quando tu tá com..., de la série Pardo é Papel, 2018