LE CREUX DE L'ENFER / AUVERGNE-RHÔNE-ALPES // PUY-DE-DÔME

Les Enfants du Sabbat 18

du 15 mars au 5 juin 2017

Agathe Chevrel, Coline Creuzot, Matthieu Dussol, Florent Frizet, Jenny Feal Gomez, Diego Guglieri Don Vito, Angélique Ollier, Clara Papon, Ludvig Sahakyan, Victor Yudaev

Vernissage : le 21 mars 2017, à partir de 18h

Commissaire de l'exposition : Frédéric Bouglé, directeur du Creux de l'enfer ;
Commissaires associés : Muriel Lepage, Directrice de l'École Supérieure d'Art de Clermont Métropole, Emmanuel Tibloux, directeur de l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon, Philippe Eydieu et Joël Tardy, Ingrid Luquet-Gad, critique d'art invitée

Horaires : tous les jours sauf mardi, de 13h à 18h ; les vendredi 31 mars, samedi 1er et dimanche 2 avril 2017 les horaires d'ouverture sont adaptés à l’événement de 10 h à 19 h (fermeture de 12 h 30 à 13 h 30). Le Creux de l'enfer sera ouvert de 20h à 23h à l'occasion de la nuit des musées le samedi 20 mai (visite gratuite à 20h)

Entrée libre et gratuite

Structure : Le Creux de l'enfer

Site internet du Creux de l'enfer

Les enfants du sabbat, cycle d’expositions initié par le Creux de l’enfer en 2001, propose cette année dix jeunes artistes pour sa dix-huitième édition, tous issus de l’École supérieure d’art de Clermont Métropole et de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon. Le titre fait clin d’oeil au lieu, le Creux de l’enfer, un site chargé de légendes païennes, d’histoires chrétiennes et sociales. Les enfants représentent de fait une nouvelle génération d’artistes, tandis que le sabbat ramène autant à une assemblée nocturne de sorcières et de sorciers, qu’au septième jour biblique, quand il appartient à l’humanité de parachever la Création.

Le Centre d’Art de Thiers, avec ses partenaires, affirme sa volonté de défendre une jeune création formée sur son territoire de proximité, entre Lyon et Clermont-Ferrand, tandis que les écoles valident leurs engagements et espérances dans les artistes qu’elles ont préparés, des artistes qui au fil des années soutiennent de plus en plus nombreux leur position prometteuse. Les trois institutions unissent leurs efforts afin de permettre à ces peintres, sculpteurs, photographes, performeurs ou vidéastes sélectionnés, de présenter leurs créations dans les meilleures conditions. . . À eux la charge de bien faire, à nous celle de le faire savoir. C’est pourquoi, avec le soutien des écoles et le regard d’un critique d’art, le centre d’art publie à cette occasion un ouvrage dans sa collection Mes pas à faire au Creux de l’enfer. Une édition largement diffusée aux professionnels de l’art qui entendent ici prospecter, et un outil désormais incontournable pour éclairer le visiteur Malin qui aspire à la rencontre de nouveaux talents. Grâce à cette exposition et cette édition, dans une optique collégiale, nous pensons à ces jeunes artistes qui  s’engagent avec conviction, s’exposent aux regards des autres, et anticipent le devenir de l’art.