LE VOG / AUVERGNE-RHÔNE-ALPES // ISÈRE

Julien Beneyton, Retour vers le futur

du 29 novembre 2018 au 2 février 2019

Vernissage : le 29 novembre 2018 à 18h30

Horaires : du mercredi au samedi, de 14h à 19h

Entrée libre et gratuite

Structure : Le VOG

Site internet du VOG
Site internet de Julien Beneyton

Julien Beneyton est un artiste Français originaire de la ville d’Échirolles, né en 1977. Aujourd’hui il vit et travaille à Paris. 

Artiste témoin de son temps, passionné par le portrait, il peint des hommes et des femmes dans leur environnement. Chacune de ses œuvres a un lien avec son histoire personnelle. Le point de départ de son travail est toujours une rencontre ou un lieu en particulier. Il représente ce et ceux qui l’entourent avec un style pseudo- naïf et une  attention particulière pour le détail. Les sujets qu’il peint sont ceux que la  peinture avait abandonné depuis longtemps à la photographie : la vie  quotidienne. Pour créer ses œuvres, qui sont très réalistes, il se documente beaucoup et  réalise au préalable des clichés dont il va s’inspirer. Dans ses portraits et ses scènes de rue, il ajoute des éléments qui servent d’indices pour deviner la personnalité du sujet, par exemple.

Ses tableaux mettent en avant la culture populaire avec un certain réalisme social et une volonté de respecter la dignité de chacun de ses sujets. Il peint avec précision les  microcosmes culturels : scènes de rue du quartier de Château Rouge dans le 18e arrondissement parisien, stars du hip­hop new­yorkais, pêcheurs mauritaniens, éleveurs bovins du limousin…

En un clin d’œil générationnel, l’exposition Retour vers le futur présente un panorama sur vingt ans de différentes périodes, lieux, voyages, atmosphères et projets de l’artiste. Les thématiques qui l’ont poussé à peindre sont restées mais il assume ici l’évolution de son style en faisant cohabiter des œuvres anciennes et récentes. 

Loin de porter un jugement, Julien Beneyton propose un état des lieux sur la société contemporaine. Avec un regard critique, humaniste et un souci obsessionnel pour les détails, il nous montre un voyage dans le temps...