LA BF15 / AUVERGNE-RHÔNE-ALPES // RHÔNE

Joséphine Kaeppelin, Étoffes à décor de circonstances

du 27 janvier au 25 mars 2017

Vernissage : le 26 janvier 2017, de 18h à 21h

sur une invitation de Perrine Lacroix

Horaires : du mercredi au samedi, de 14h à 19h

Entrée libre et gratuite

Structure : La BF15

Site internet de la BF15
Site internet de Joséphine Kaeppelin

Exposition organisée en partenariat avec Brochier Soieries Bisson Sa et ParisART

Dans la continuité d’une programmation portée par la question des maillages relationnels, plastiques ou technologiques, La BF15 présente une nouvelle production de Joséphine Kaeppelin. Pour l’occasion, l’artiste met en place un système visant à concevoir et à produire des étoffes à décor de circonstance. Entre le geste qui le produit et celui qui en fait usage, le tissu est, au-delà d’un simple objet manufacturé, une manière de faire lien avec un contexte social et historique. Il est parfois même considéré comme un véritable support de communication, permettant de porter un message, de transmettre une histoire, d’affirmer et de partager des positions ou des valeurs auprès d’autrui. L’utilisation sociale et politique du textile a motivé Joséphine Kaeppelin à se réapproprier une tradition ancienne des arts décoratifs et de l’industrie textile, tout comme celle de la dénomination des tissus Wax africains. La production d’étoffes à décor de circonstance correspond  "à des étoffes intentionnellement décorées d’une façon qui rappelle soit un événement important contemporain de leur production, soit telle circonstance de moindre envergure et notable toutefois, soit la gloire ou les actes de tel grand personnage". Fin Janvier 2017, l’artiste lance ainsi sa 1ère production d’étoffes à décor de circonstance. Trois dessins originaux sont imprimés numériquement sur twill de soie, et ce en collaboration avec des entreprises textiles lyonnaises. Ces motifs traduisent plusieurs aspects du monde contemporain, et plus particulièrement en relation au travail.

Joséphine Kaeppelin, Si tu parles, je parle (photo : documentation de l’audit réalisé au Magasin CNAC, Grenoble, 2016)