ARCHIPEL ART CONTEMPORAIN / AUVERGNE-RHÔNE-ALPES // HAUTE-SAVOIE

Etienne de Fleurieu, Blackout

du 8 juin au 22 septembre 2019

Vernissage : le 7 juin 2019 à 18h30

Commissaire : Emma Legrand

Horaires : juin et septembre : samedi, dimanche, de 14h à 18h / juillet, août : du mardi au dimanche, de 14h à 18h

Entrée libre et gratuite

Structure : Archipel Art Contemporain - Pile-Pont Expo - Culée du Pont de Saint-Gervais Rive gauche Saint-Gervais, Saint-Gervais-les-Bains 

Site internet de la Ville de Saint-Gervais
Site internet de Pile-Pont Expo
Site internet d'Etienne de Fleurieu

Pour cette septième édition, l’artiste Etienne de Fleurieu a été invité à investir Pile Pont Expo, espace d’exposition, où une installation est visible au cours de l’été 2019. Au sein de cet espace atypique et brut de décrochage qu’offre la culée du pont de contournement de Saint-Gervais, Etienne de Fleurieu a imaginé un dispositif immersif constitué d’objets, d’images et de sons puisés dans l’observation de la voûte céleste, et plus particulièrement des constellations visibles depuis l’hémisphère nord.

Inspiré par les découvertes astronomiques et philosophiques, Etienne de Fleurieu mène des recherches depuis plusieurs années sur l’interprétation sonore des étoiles. Pour Pile Pont Expo, il propose de jouer avec ce lieu si particulier pour en faire un espace réceptacle d’un phénomène interstellaire : l’extinction des étoiles ou "Blackout" et la captation de leurs derniers chants.

"A partir de données récoltées par les observatoires sur chaque étoile (magnitude visuelle, distances, vélocité radiale), j'ai pu les répertorier et transposer ces données en composition sonore. C’est ainsi que j’ai pu associer à chaque étoile un volume, une fréquence. Visuellement, cela se traduit par une courbe sinusoïdale formant un atlas graphique et sonore.

L’installation Black out restitue un événement imaginaire évoquant une nuit où l’on pourrait observer et entendre l’extinction de l’ensemble des étoiles de notre espace céleste visible depuis l'hémisphère nord. L’objectif de cette installation est de présenter aux spectateurs un atlas graphique et sonore, dont la composition s’abreuve à la source du monde scientifique, rendant ainsi hommage à l’astronomie, à la conquête de l’espace, à l’étude d’une harmonie céleste. Elle pose aussi la question de notre rapport aux origines et à notre futur : comme un avertissement à nos comportements excessifs face à la nature et à notre tendance à épuiser ce qui nous entoure."
Etienne de Fleurieu, 2019

Etienne de Fleurieu vit et travaille actuellement entre Paris et Budapest. Né en 1977 à Athènes, en Grèce, Etienne de Fleurieu est diplômé de l’École des Beaux-arts de Paris, où il suit l’enseignement de Giuseppe Penone. Il a aussi étudié à l'Ecole des Beaux Arts de Hanoi et mis en place un programme d'échange toujours en vigueur entre les deux écoles. En 2002, il reçoit le prix des jeunes créateurs de LVMH et va étudier au Hunter College à New York.

Ses œuvres sont présentes dans de nombreuses collections publiques et privées (fond de dotation agnès b. ; BNF ; Galila Barzilai Hollander ; Giuseppe Penone ; Lorenz Bäumer). Il est représenté par la galerie du jour à Paris