CHÂTEAU-MUSÉE DE TOURNON / AUVERGNE-RHÔNE-ALPES // ARDÈCHE

Carole Benzaken, Où va le vent ?

du 29 juin au 10 novembre 2019

Vernissage : le 24 juin 2019 à 18h30

Horaires : 25-30 juin : tous les jours, de 14h à 18h / 1er juillet-31 août : tous les jours, de 10h à 19h / 1er septembre-19 octobre : tous les jours, de 14h à 18h / 20 octobre- 4 novembre : tous les jours de 10h à 12h et de 14h à 18h / 5 -10 novembre : tous les jours, de 14h à 17h30

Entrée payante : tarif Adultes : 4 € / tarif réduit : 3 € / Groupes de plus de 10 pers. : 3 € / gratuité (ainsi que pour les 1ers dimanches du mois de septembre, octobre et novembre)

Structure : Château-Musée de Tournon

Site internet du Château-Musée
Site internet du Parc des Monts d'Ardèche
Fiche de Les Echappées

L'exposition de Carole Benzaken "Où va le vent ?" fait partie de Les Echappées 2019 du parcours artistique d'art contemporain dans la nature "Partage des eaux" porté par le Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche 

Le Château-musée de Tournon-sur-Rhône donne carte blanche à Carole Benzaken. Cette artiste peintre nous invite du 25 juin au 10 novembre 2019 à découvrir sa démarche artistique dans la présentation d'œuvres emblématiques ainsi que de nouvelles créations inspirées par le lieu. Cette proposition s'est construite autour de la thématique « où va le vent ». Ce vent ou ces vents qui naissent et parcourent notre cité. Le travail de Carole Benzaken trouve écho dans ce mouvement naturel. Elle s'intéresse à toutes les formes de « multimédias » pouvant contribuer à donner une image sensitive du monde dans lequel nous vivons.

Le château offre un écrin unique à cette exposition. A chaque espace est associé une technique, une sensation et un rythme. Ses grands tableaux aux couleurs chaudes où se distinguent tout en légèreté des nuées d’oiseaux donnent son image du Paradis Perdu ((Lost) Paradise). Carole saisit dans ses peintures l’actualité tel le décès accidentel et très médiatisé de Lady Diana, en 1997. Elle l’inscrit ainsi dans la mémoire.

Dans cette recherche de la capture de l’instant créatrice d’une image, Carole Benzaken ajoute une dimension spirituelle. Elle questionne les écrits Bibliques avec la Porte-Tebilim (Psaumes de David). Elle nous amène par l’installation de fines bandes de papier verticales accrochées au-dessus d’un dessin, peint à l’encre de Chine et à l’encre lithographique à jouer sur la perception de nos sens.