LA RÉSIDENCE / AUVERGNE-RHÔNE-ALPES // ALLIER

Baptiste Carluy, Étape

du 30 mars au 4 mai 2019

Vernissage : le 29 mars 2019 à 18h30

Horaires : les mercredis, vendredis, samedis de 14h à 18h, sauf jours fériés, et sur rendez-vous

Entrée libre et gratuite

Structure : La Résidence

Site internet de la Résidence
Site internet de Baptiste Carluy

"La pratique artistique de Baptiste Carluy se présente essentiellement comme la tentative de mettre en place une poétique du signe à travers le medium de la peinture. Ces signes mobilisés par le peintre sont extraits de la dimension la plus banale et quotidienne de la vie. C’est précisément dans toute leur trivialité qu’ils deviennent, à force de manipulation et de ré-élaboration lors du processus pictural, les sujets idéaux d’une digression formelle et plastique. Du fait de cet ancrage quotidien, son travail est ainsi toujours très étroitement lié à l’environnement direct dans lequel il évolue, tentant de révéler par la peinture la potentialité fantasmagorique des objets les plus ordinaires. 

Relativement à la technique picturale elle-même, la recherche actuelle de Baptiste Carluy s’articule autour de deux principaux gestes. 
L’empreinte, d’une part, que l’artiste emploie comme moyen d’interroger jusqu’à sa limite la question du rapport qu’entretient la peinture avec le réel qu’elle prétend représenter. La tâche, d’autre part, technique par laquelle le peintre cherche à introduire une dose de hasard, d’ouverture, d’incontrôlé dans la surface close et maitrisée de la toile. 

L’exposition Étape, qui vient conclure une résidence de 3 mois à Dompierre-sur-Besbre, en écho au processus créatif mis en place par l’artiste, s’articule de manière rhizomatique. Entre les différentes séries de travaux exposées, des liens se tissent de manière allusive, chaotique, pour suggérer la possibilité d’un récit qui ne s’offre que par bribes. 
Blasons, châteaux forts, tir à l’arc, architecture désuète du XIXe siècle, pêche à la truite, camions routiers, café, carrelage d’intérieur et jeu d’échec sont convoqués pêle-mêle comme autant d’éléments transpirant une atmosphère bigarrée, simultanément contemporaine et anachronique, à laquelle la fiction picturale seule vient donner sa cohérence."
Léo Texier