COUVENT DE LA TOURETTE / AUVERGNE-RHÔNE-ALPES // RHÔNE

Anselm Kiefer

du 24 septembre au 22 décembre 2019

Commissaire : Frère Marc Chauveau

Horaires : du mardi au dimanche de 14h à 18h30 et sur rendez-vous

Entrée payante : visites guidées 10 € / visites libres 8 € / pour les étudiants de moins de 26 ans et les demandeurs d’emploi 5 € / pour les scolaires 3 €.

Structure : Couvent de la Tourette

Site internet du Couvent de La Tourette
Site internet de la 
Biennale d’art contemporain de Lyon 

Exposition organisée dans le cadre de la 15e Biennale d’art contemporain de Lyon

Depuis dix ans, les Dominicains du Couvent de La Tourette, construit dans les années cinquante par Le Corbusier, programment des expositions d’art contemporain. La vocation du lieu traduit en effet ce qui, d’une certaine façon, n’existe nulle part ailleurs : la singularité d’une alliance qui unit architecture corbuséenne, vie religieuse, vie quotidienne et art contemporain. Cette articulation entre un lieu spirituel vivant, la qualité architecturale du couvent et la qualité artistique des œuvres choisies fait de chaque exposition une expérience unique.

À l’occasion de la 15e Biennale d’art contemporain de Lyon, Anselm Kiefer est invité à revenir au Couvent de la Tourette cinquante-deux années après son premier séjour, lorsqu’il avait 21 ans. Très impressionné par l’architecture de Le Corbusier, il y a demeuré trois semaines et a partagé la vie des frères. Anselm Kiefer dira qu’il a perçu en ce lieu la « spiritualité du béton » – matériau dont on sait l’importance qu’il aura après dans son oeuvre. À la suite de ce séjour, véritablement initiatique, il débute une formation artistique à la Kunstakademie à Fribourg-en-Brisgau. Anselm Kiefer a tracé dans l’art contemporain une voie originale et puissante. Ses expositions à travers le monde, dans les plus grandes institutions culturelles (Grand Palais, Centre Pompidou, Bibliothèque nationale de France, Musée Rodin, etc.), font de lui une figure majeure de la scène artistique contemporaine. Pour l’artiste, ce retour est comme un rendez-vous avec un lieu de spiritualité qui fut déterminant pour lui. Il a donc tenu à ce que le choix des oeuvres soit fait en concertation avec les frères de la communauté. S’est alors dessiné un choix d’oeuvres d’une grande diversité : sculptures monumentales, vitrines, peintures, livres, etc.

Anselm Kiefer : Anselm Kiefer au Couvent de la Tourette, 2018. © Photo : Marc Chauveau